• Événement Halloween 2020

    Dans l'événement d'Halloween de cette année, votre donneur de quête sera monsieur Loyal. Il vous fera visiter les attractions et vous invitera à le rejoindre pour une visite de sa fête foraine brumeuse. Pour plus de détails, vous pouvez cliquer ici !
  • Problèmes sur Chrome 86

    Forgiennes et Forgiens,
    Certains de nos utilisateurs rencontrent actuellement des difficultés avec la dernière version de chrome..
    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.
  • Amélioration des fonctionnalités sociales en début de jeu

    Forgiennes et Forgiens,
    Pour ne pas submerger les nouveaux joueurs avec toutes les options que le jeu a à offrir, nous avons décidé d'apporter des modifications au jeu lors du commencement d'une nouvelle cité.
    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.
  • Mise à jour 1.189

    Forgiennes et Forgiens,
    La mise à jour 1.189 aura lieu le mercredi 14 octobre. Comme d'habitude, il y aura une courte interruption des serveurs pendant la mise à jour et nous vous prions de nous excuser pour ce petit désagrément.
    Pour une description détaillée des changements à venir, veuillez cliquer ici.

Concours du plus beau village

  • Auteur de la discussion DeletedUser12
  • Date de début

Mars la Science

Chevalier
Très joli. La position dominante du Frontenac sur l'ensemble est du meilleur effet.

C'est quoi la fontaine avec le poisson entourée par les sculptures d'aigle ? Je ne reconnais pas ce bâtiment.
 

Gros.sac

Ouvrier
Très joli. La position dominante du Frontenac sur l'ensemble est du meilleur effet.

C'est quoi la fontaine avec le poisson entourée par les sculptures d'aigle ? Je ne reconnais pas ce bâtiment.
Merci ! :D
C'est la Fontaine avec bancs, une déco premium. Vu qu'elle est onéreuse (250 diamants, quand même), on ne la rencontre quasiment jamais dans les villes. :)
 

Mars la Science

Chevalier
Nouvel épisode de Foe au fil des âges.
L’âge colonial fut un âge d’expansion, de commerce, de précision et d’élégance.

Portée par le développement de ses capacités maritimes, la cité poussa plus loin encore l’exploration de nouveaux territoires et établit par la même occasion de nombreux partenariats commerciaux. Autour du port, on trouvait donc une fabrique de voiles, dont la production servait aux bateaux de la flotte et s’exportait également très bien. Quant aux produits importés, ils faisaient le bonheur de la population locale qui accourrait à chaque nouvel arrivage au comptoir du commerce ou chez les vendeurs de produits exotiques.

La cité importa de nouvelles techniques de productions remarquables. Des contrées du nord, les explorateurs ramenèrent le perfectionnement de la meunerie. Du sud, ce furent la torréfaction du café et les plantations de tabac, le cigare étant très en vogue à l’époque malgré ses effets délétères sur la population.

Les nombreuses recherches menées autour du travail du métal donnèrent lieu à de nombreuses avancées techniques, mais aussi à une nouvelle forme d’exigence de précision et d’élégance. On vit apparaître des tréfileries capables de produire des fils métalliques à peine plus épais qu’un cheveu. Puis, l’horlogerie se développa. On disait même que la tour de l’horloge, construite au cœur du quartier du savoir, donnait toujours l’heure à la seconde près. Les lames s’affutèrent également, ce qui eut plusieurs conséquences notables. Les jardiniers se lancèrent dans des concours de sculptures sur buisson, avec des résultats exceptionnels. Des coiffeurs de plus en plus renommés s’installèrent dans la ville et on vit apparaitre sur la tête des femmes les coiffures les plus exubérantes. Dans un registre différent, on inventa la guillotine, qu’on trouva être un moyen d’exécution bien plus civilisé que la pendaison. Certains regrettaient tout de même que tout ce sang gâche la qualité du spectacle.

La guillotine fut installée au milieu d’un quartier résidentiel réservé à l’armée non-régulière. Il faut dire que le nombre de repaires de voyous, tels qu’on les surnommait encore, avait considérablement augmenté, au point qu’il avait été jugé judicieux de garder cette masse de mercenaires éloignée de la population. Quant à l’armée régulière, toujours située à proximité de l’hôtel de ville, elle évolua sensiblement, en particulier grâce à l’invention des mousquets et des premières grenades à main.

On ne saurait conclure la description de l’âge colonial sans évoquer les deux monuments architecturaux les plus remarquables de l’époque, construits de part et d’autre de la Cathédrale Saint-Basile. Au nord, la Cathédrale luthérienne de Dresde et son dôme magnifique ; au sud, le château de Deal, dont la beauté des jardins extérieurs n’avait d’égal que l’avantage défensif qu’il apportait à la cité.
 

Mars la Science

Chevalier
Nouvel épisode de Foe au fil des âges : l'âge industriel


L’âge industriel, comme son nom l’indique, fut marqué par un développement essentiellement orienté vers la production manufacturière.

Jamais la cité ne fut aussi riche en usines de toutes sortes. Les progrès de la chimie furent particulièrement déterminants. Une usine dédiée fut construite, alimentant en produits de base des fabriques de caoutchouc et de céramique. La cité exploitât aussi de façon intensive ses champs de coton pour produire du textile de grande qualité. Elle importa enfin de ses expéditions lointaines les techniques de cultures en terrasses. Toutes ces productions étant gourmandes en eau, une station de pompage fut construite.

Le développement des armes à feu fit apparaître un ensemble d’armuriers, fréquentés par la population devenue avide d’armes de poing. Mais c’est bien évidemment l’armée, installée à proximité immédiate, qui en profita le plus. Mis à part une écurie de hussard, vestige d’une époque où le combat se menait au corps à corps, les troupes d’infanterie, de fusiliers ou de mortiers firent parler la poudre. Cependant, la taille de l’armée régulière se réduisit, laissant toujours plus de place aux fameux mercenaires « voyous ».

Tous ces développements technologiques furent permis par les universitaires réunis au sein de sanctuaires du savoir toujours plus nombreux, mais pas seulement. L’époque vit en effet apparaître quelques spécialistes en sciences occultes, que beaucoup appelaient les savants fous. Ceux-ci entreprirent d’exploiter des énergies démoniaques puisées au travers d’une porte sombre et d’une tour qu’on disait hantée.

L’apparition des sciences occulte et la recrudescence des voyous dans les rues de la ville plongea la population dans une réelle inquiétude. Pour pallier à ce problème, un saloon fut construit, concentrant la débauche d’alcool et de sexe dans un lieu dédié. Un poste de police fut construit à proximité, au centre du quartier résidentiel, afin d’assurer la tranquillité des honnêtes gens.

Le quartier résidentiel était essentiellement constitué de maisons victoriennes plutôt cossues, mais il était de taille limitée. L’explication réside dans la décision de loger l’ensemble des fonctionnaires dans un nouveau et gigantesque bâtiment administratif, le capitole.

L’autre grand monument de cette époque fut tourné vers la culture. Il s’agît du Royal Albert Hall, salle de concert somptueuse mais nullement élitiste. Les spectacles nombreux étaient accessibles à tous. On dit même que cette démarche d’ouverture culturelle stimula grandement la production des masses laborieuses de la cité. Et pour ceux qui préférait la sérénité d’un cadre naturel plus intimiste, un très joli parc avec carillon et pavillon fleuri fut construit à proximité de l’Hagia Sophia et de la basilique St Marc.
 

DeletedUser54087

Guest
Hé hé... j'adore les loups qui montent la garde autour du village :-D:-D
 

Nahiri

Lancier
Kirkenmoor, XVIème siècle

Si le coeur de la cité s'orne de l'architecture italienne de la renaissance agrémentée de façades baroques autour de la place centrale fleurie, les quartiers périphériques accueillent l'exotisme ramené par les expéditions maritimes du nouveau monde et du lointain orient. L'industrie, le commerce et l'agriculture font prospérer l'économie, permettant la construction de quelques somptueux monuments.

 

Gros.sac

Ouvrier
Le parc évolue lentement mais sûrement, au rythme des saisons. :D



De nombreux changements sont à venir, le maître des lieux étant d'un naturel éternellement insatisfait...
D'ailleurs, voici la bio qui figure sur mon profil, car le Gros Sac Park n'est pas né de nulle part ! :

"Alors que Gros Sac Land entrait progressivement dans une phase d'industrialisation et d'enrichissement, Gros Sac 1er, importuné par les odeurs de charbon et de tannerie qui agressaient son odorat délicat, décida un beau jour de chasser son peuple, de raser le village et d'y faire construire un parc mirobolant à la place. Cet acte marqua l'avénement du seul tyran jardinier connu à ce jour dans les immensités forgiennes."

Et oui, avant d'arriver à cette frénésie chlorophyllienne, il a fallu passer par des zones enfumées et polluées dans lesquelles une petite population s'affairait à vivoter tant bien que mal... Jusqu'à ce jour stupéfiant où, pris d'un caprice suprême, Gros Sac 1er décida de tout faire raser et de se consacrer pleinement à son amour des espaces verts. Il ne traîna point à convertir son peuple à cette lubie avec des argument plutôt expéditifs : "La binette ou l'exil", voilà en substance le choix offert aux citoyens abasourdis par cette nouvelle excentricité de leur édile.
Beaucoup n'ayant pas la main verte, ils ont déplacé meubles et famille pour aller vivre dans les seigneuries voisines plutôt que de subir cette folie végétale. Les autres, par dépit ou par enthousiasme, restèrent et constituèrent ainsi une armée de jardiniers, sous la coupe de paysagistes en guise d'officiers.

Gros Sac le sait : il en est pour le moment très loin, mais un jour, peut-être, ce parc sera vraiment le jardin paradisiaque de ses rêves !
 

DeletedUser46465

Guest
Je débute le jeu :-)


Oups c'est mieux comme ca lol

Edit MagicMiam - messages fusionnés : en cas de raté, tu peux utiliser la fonction "éditer" pour modifier ton message plutôt que d'en poster un deuxième à la suite
 
Dernière édition par un modérateur: