• Événement de la faune 2024

    Rejoignez Diane qui vous guidera dans une aventure sauvage au coeur de l'Afrique, là où vous pourrez rencontrer de majestueux flamants roses qui n'attendent qu'une chose : vous rencontrer. Préparez-vous à participer à une aventure qui ne ressemble à aucune autre !

    L'événement de la faune débutera le 16 janvier et se poursuivra jusqu'au15 février ! Pour plus de détails, vous pouvez cliquer ici !
  • Événement Février 2024 - "Je te forge, mon amour..."

    Forgiennes et Forgiens,
    Il est l'heure de participer à notre tout nouvel événement forum "Je te forge, mon amour..."
    Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer ici.
  • Mise à jour 1.276

    La mise à jour 1.276 aura lieu le 14 février ! Comme d'habitude, il y aura une courte interruption des serveurs pendant la mise à jour et nous vous prions de nous excuser pour ce petit désagrément.
    Pour une description détaillée des changements à venir, veuillez cliquer ici.

1 Thème / 1 Mois / 1 Auteur ou un duo (Auteur+Graphiste)

GEBEE50

Navigateur
licorne essai 2.jpg








En ces temps reculés, jeune était la Nature;
La vie y était douce et la mort inconnue...
Les ruisseaux gazouillaient dans les grasses pâtures;
Les forêts s'étendaient jusqu'à perte de vue...


Puis le ciel s'est couvert... et la terre a tremblé!
Les cimes enneigées se répandent en larmes
De scories et de sang dans les vertes vallées...
De partout retentissent les signaux d'alarme!


Elle apparaît ainsi, la Déesse du feu
Auréolée de flammes; la Mort la couronne
Et la désolation, pour elle, n'est qu'un jeu :
Elle apprend à danser au son du glas qui sonne!


Nul être vivant, nul animal mythique
Pour s'opposer à elle dans sa soif d'effroi!
Elle sème à tous vents l'incendie frénétique
Né de son cœur brûlant et du bout de ses doigts!...


Son ardente beauté et ses longs cheveux fous
Enflamment les prairies, les bois et les bosquets...
Elle rompt l'équilibre fragile du Tout;
Comme une enfant gâtée, elle brise ses jouets...


Mais une ombre surgit en travers du chemin
De la Dive Torride et s'interpose alors,
Dans le but assumé de sonner le tocsin
De ces calamités et de contrer le sort!...


Une licorne blanche avance sur la Belle,
La touchant de sa corne pour la purifier
Mais le brasier soudain éclate en étincelles :
Elle s'effondre aux pieds de la Divinité...


La déesse, surprise, hésite... puis s'incline :
La licorne, noircie, lui paraît suffoquer...
Elle se penche un peu, tend sa main opaline :
La licorne renaît dans son obscurité!


La bête s'en retourne retrouver son antre
Où l'attend sa compagne au pelage laiteux.
Malgré la différence et sa fourrure d'encre,
Ils demeureront ensemble et vivront heureux...


Texte : Empereur Ange.....




 

DeletedUser33392

Guest
Voir la pièce jointe 31258








En ces temps reculés, jeune était la Nature;
La vie y était douce et la mort inconnue...
Les ruisseaux gazouillaient dans les grasses pâtures;
Les forêts s'étendaient jusqu'à perte de vue...


Puis le ciel s'est couvert... et la terre a tremblé!
Les cimes enneigées se répandent en larmes
De scories et de sang dans les vertes vallées...
De partout retentissent les signaux d'alarme!


Elle apparaît ainsi, la Déesse du feu
Auréolée de flammes; la Mort la couronne
Et la désolation, pour elle, n'est qu'un jeu :
Elle apprend à danser au son du glas qui sonne!


Nul être vivant, nul animal mythique
Pour s'opposer à elle dans sa soif d'effroi!
Elle sème à tous vents l'incendie frénétique
Né de son cœur brûlant et du bout de ses doigts!...


Son ardente beauté et ses longs cheveux fous
Enflamment les prairies, les bois et les bosquets...
Elle rompt l'équilibre fragile du Tout;
Comme une enfant gâtée, elle brise ses jouets...


Mais une ombre surgit en travers du chemin
De la Dive Torride et s'interpose alors,
Dans le but assumé de sonner le tocsin
De ces calamités et de contrer le sort!...


Une licorne blanche avance sur la Belle,
La touchant de sa corne pour la purifier
Mais le brasier soudain éclate en étincelles :
Elle s'effondre aux pieds de la Divinité...


La déesse, surprise, hésite... puis s'incline :
La licorne, noircie, lui paraît suffoquer...
Elle se penche un peu, tend sa main opaline :
La licorne renaît dans son obscurité!


La bête s'en retourne retrouver son antre
Où l'attend sa compagne au pelage laiteux.
Malgré la différence et sa fourrure d'encre,
Ils demeureront ensemble et vivront heureux...


Texte : Empereur Ange.....


:up::up::up::up::up:
 

DeletedUser38242

Guest
Très beau ma peg:rolleyes::rolleyes::rolleyes:
Voir la pièce jointe 31258








En ces temps reculés, jeune était la Nature;
La vie y était douce et la mort inconnue...
Les ruisseaux gazouillaient dans les grasses pâtures;
Les forêts s'étendaient jusqu'à perte de vue...


Puis le ciel s'est couvert... et la terre a tremblé!
Les cimes enneigées se répandent en larmes
De scories et de sang dans les vertes vallées...
De partout retentissent les signaux d'alarme!


Elle apparaît ainsi, la Déesse du feu
Auréolée de flammes; la Mort la couronne
Et la désolation, pour elle, n'est qu'un jeu :
Elle apprend à danser au son du glas qui sonne!


Nul être vivant, nul animal mythique
Pour s'opposer à elle dans sa soif d'effroi!
Elle sème à tous vents l'incendie frénétique
Né de son cœur brûlant et du bout de ses doigts!...


Son ardente beauté et ses longs cheveux fous
Enflamment les prairies, les bois et les bosquets...
Elle rompt l'équilibre fragile du Tout;
Comme une enfant gâtée, elle brise ses jouets...


Mais une ombre surgit en travers du chemin
De la Dive Torride et s'interpose alors,
Dans le but assumé de sonner le tocsin
De ces calamités et de contrer le sort!...


Une licorne blanche avance sur la Belle,
La touchant de sa corne pour la purifier
Mais le brasier soudain éclate en étincelles :
Elle s'effondre aux pieds de la Divinité...


La déesse, surprise, hésite... puis s'incline :
La licorne, noircie, lui paraît suffoquer...
Elle se penche un peu, tend sa main opaline :
La licorne renaît dans son obscurité!


La bête s'en retourne retrouver son antre
Où l'attend sa compagne au pelage laiteux.
Malgré la différence et sa fourrure d'encre,
Ils demeureront ensemble et vivront heureux...


Texte : Empereur Ange.....


Félicitation à vous deux et bravo bel ange pour ce poème:up::up::up::up::up::up:
 

Loup Tenace

Empereur
Voici ma participation pour le mois d'août (les animaux mythiques)

Bèstia de Gavaudan*

Laisser moi vous conter,
Chers lecteurs et lectrices, cette terrible histoire qui n'est pas une affabulation.
Autrefois dans des temps reculés en terre du Gévaudan vivait une Bête cruelle,
Qui par mont et par vaux s'en aller laisser dans son sillage mort et dévastation.

Survenue entre le 30 juin 1764 et le 19 juin 1767 sur cette terre d'élevage,
La série d'attaques contre la population qui furent le plus souvent mortelles,
Marqua les esprits durablement, plus de 88 à 124 recensées selon les témoignages.

La bestiale créature acquis très vite une renommée bien au delà de son territoire,
Au point d'alerter le roi lui même qui mobilisa ses meilleurs troupes royales
Afin de mettre à mort la terrible Bête qui mettaient à mal son royale pouvoir.

Mais qu'était donc cette créature ? Sur elle courraient bien des rumeurs,
Tour à tour un loup, un bête exotique, un loup garou ou autre étrange animal
Et surtout quel mystérieuse raison l'a poussait à commettre tant d'horreurs.

Le pouvoir ecclésiastique décréta que c'était là un châtiment divin,
L'animal était dressé pour tuer avançant la presse avec leur théorie angoissante
Augmentant ainsi leur tirage par des centaines d'articles sur ce drame humain.

Pendant cette période de sombre malheur de nombreux animaux furent abattus
Notamment deux canidés qui furent soupçonnés d'être la Bête malfaisante.
le Porte-arquebuse du Roi de France tua le premier, un grand loup bien charnu.

Mais après, les ravages continuèrent de plus belle sur cette terre désolée
Le second canidé fut plus tard exterminé pas un simple paysan du coin
Et chose étrange, les attaques mortelles cessèrent dans ce territoire accablé.

Selon la tradition, l'animal tué par Jean Chastel** était bien la Bête du Gévaudan
car, passé cette date, plus aucune attaque mortelle ne fut signalée dans la province.
Ainsi s’achève mon poème, que cher lecteur et lectrice espère avaient trouvé divertissant.

* Bête du Gévaudan
** Nom du paysan
 

GEBEE50

Navigateur
Voici ma participation pour le mois d'août (les animaux mythiques)

Bèstia de Gavaudan*

Laisser moi vous conter,
Chers lecteurs et lectrices, cette terrible histoire qui n'est pas une affabulation.
Autrefois dans des temps reculés en terre du Gévaudan vivait une Bête cruelle,
Qui par mont et par vaux s'en aller laisser dans son sillage mort et dévastation.

Survenue entre le 30 juin 1764 et le 19 juin 1767 sur cette terre d'élevage,
La série d'attaques contre la population qui furent le plus souvent mortelles,
Marqua les esprits durablement, plus de 88 à 124 recensées selon les témoignages.

La bestiale créature acquis très vite une renommée bien au delà de son territoire,
Au point d'alerter le roi lui même qui mobilisa ses meilleurs troupes royales
Afin de mettre à mort la terrible Bête qui mettaient à mal son royale pouvoir.

Mais qu'était donc cette créature ? Sur elle courraient bien des rumeurs,
Tour à tour un loup, un bête exotique, un loup garou ou autre étrange animal
Et surtout quel mystérieuse raison l'a poussait à commettre tant d'horreurs.

Le pouvoir ecclésiastique décréta que c'était là un châtiment divin,
L'animal était dressé pour tuer avançant la presse avec leur théorie angoissante
Augmentant ainsi leur tirage par des centaines d'articles sur ce drame humain.

Pendant cette période de sombre malheur de nombreux animaux furent abattus
Notamment deux canidés qui furent soupçonnés d'être la Bête malfaisante.
le Porte-arquebuse du Roi de France tua le premier, un grand loup bien charnu.

Mais après, les ravages continuèrent de plus belle sur cette terre désolée
Le second canidé fut plus tard exterminé pas un simple paysan du coin
Et chose étrange, les attaques mortelles cessèrent dans ce territoire accablé.

Selon la tradition, l'animal tué par Jean Chastel** était bien la Bête du Gévaudan
car, passé cette date, plus aucune attaque mortelle ne fut signalée dans la province.
Ainsi s’achève mon poème, que cher lecteur et lectrice espère avaient trouvé divertissant.

* Bête du Gévaudan
** Nom du paysan

Loup.....:up:
 

DeletedUser44355

Guest
Salut Forgiens & Forgiennes

Pour tout vous dire, j'ai eu le gage de venir poster un montage ici. Il s'agit de ma cité (Ära) sur le Monde de Korch dans le fond de l'image.

707561AraonKorch.png
 

DeletedUser27953

Guest
Justement j'en profite ici pour vous annoncer le thème du mois de SEPTEMBRE qui portera sur :

UN GUERRIER ET / OU UNE GUERRIERE
alors vous avez encore un peu de temps les retardataires du thème LES ANIMAUX MYSTIQUES pour poster vos oeuvres (je pense notamment à @OR73)

@Loup Tenace, peux tu inscrire ce nouveau thème dans le tableau, merci d'avance.
 

DeletedUser33392

Guest
Justement j'en profite ici pour vous annoncer le thème du mois de SEPTEMBRE qui portera sur :

UN GUERRIER ET / OU UNE GUERRIERE
alors vous avez encore un peu de temps les retardataires du thème LES ANIMAUX MYSTIQUES pour poster vos oeuvres (je pense notamment à @OR73)

@Loup Tenace, peux tu inscrire ce nouveau thème dans le tableau, merci d'avance.
extra !! :up:

16081404285994544.png
 

Loup Tenace

Empereur
Justement j'en profite ici pour vous annoncer le thème du mois de SEPTEMBRE qui portera sur :

UN GUERRIER ET / OU UNE GUERRIERE
alors vous avez encore un peu de temps les retardataires du thème LES ANIMAUX MYSTIQUES pour poster vos oeuvres (je pense notamment à @OR73)

@Loup Tenace, peux tu inscrire ce nouveau thème dans le tableau, merci d'avance.
Je m'en occuperai dès que je serai à nouveau sur mon ordi.
 
Haut